2018 C'est pourquoi, je ne faiblirai pas!

Le 16 mars 1185, il y a 833 ans donc, s’éteignait le roi lépreux, le jeune roi de Jérusalem, le roi Baudouin IV. Il avait 24 ans et il était lépreux.

Cette chevaleresque figure de notre beau Moyen-Âge est hélas bien oubliée aujourd’hui en France, comme l’est aujourd’hui d’ailleurs son royaume : le royaume franc de Terre Sainte fruit précieux et fragile des Croisades que ses successeurs ne surent conserver. Humblement, insensiblement, abandonnant son corps déchu en la Jérusalem terrestre à la défense de laquelle il s’était consacré tout entier, il s’en fut rejoindre la demeure promise par l’Écriture, à laquelle il aspirait de tout son être, la Jérusalem céleste, pour y connaître enfin la béatitude dans un corps de gloire. « Christ de douleur couronnée d’or et d’épines », lui, le faible, le malade, l’infirme, est sorti vainqueur de trois ennemis qui l’assaillirent sans relâche durant son règne : le Sultan Saladin le plus puissant, le plus résolu des ennemis que la Terre Sainte ait connus, les intrigues et les trahisons des chevaliers francs et de la cour, et la lèpre, mal insidieux et inexorable dont il était atteint.